appellatif


appellatif

appellatif, ive [ apelatif, iv; apɛllatif ] adj.
XIVe; lat. gramm. appellativus, de appellare « appeler »
Didact. Vx Nom appellatif : nom commun (opposé à nom propre).
Mod. Tout mot permettant d'appeler qqn à qui l'on s'adresse (ex. Monsieur, maman, ma jolie).

appellatif nom masculin Mot servant, dans la communication directe, à interpeller l'interlocuteur (les noms propres, les termes de parenté, certains noms spécifiques comme papa, monsieur, etc.). ● appellatif, appellative adjectif (latin appellativus) Se dit de la fonction grammaticale remplie par les appellatifs.

appellatif, ive
adj. GRAM Nom appellatif, qui convient à toute une espèce.

⇒APPELLATIF, IVE, adj.
A.— GRAMM. ,,Terme employé quelquefois par la grammaire traditionnelle pour désigner le nom commun par opposition au nom propre, d'après une dénomination (...) que les grammairiens latins avaient traduite du grec...`` (MAR. Lex. 1951) :
... on voit des langues avec toutes leurs combinaisons, des verbes avec leurs temps et leurs modes, des noms de nombre, des noms appellatifs, des substantifs et des adjectifs, des langues qui nomment le ciel, la terre, le grand esprit, chez des peuples qui n'ont pas la première notion de nos arts et des choses les plus nécessaires à la vie, pas même quelquefois l'art de faire du feu.
BONALD, Législation primitive, t. 1, 1802, p. 261.
B.— MUS. ,,Les sons entre lesquels il y a affinité sont appelés sons attractifs ou appellatifs parce qu'ils semblent s'attirer, s'appeler réciproquement.`` (ROUGNON 1935, s.v. affinité des sons).
PRONONC. :[], fém. [-i:v]. Pt ROB. : transcrit ape()latif, [l] géminée ds WARN. 1968 (cf. également FOUCHÉ Prononc. 1959, p. 306) et, facultativement, ds BARBEAU-RODHE 1930. Gémination de [l] ds tous les dict. ant. à PASSY 1914 dep. FÉR. Crit. t. 1 1787.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1re moitié XIVe s. gramm. (Abavus, Bibl. nat. lat. 7692 éd. Conches 1 ds Recueil gén. des lexiques fr. du moy. âge, éd. M. Roques, 1935, p. 254 : Appellativus, appellatif); apr. 1300 (?) « qui sert à appeler » (Gramm. fr. à la suite du Gloss. de Salins, f° 162 v° ds GDF. Compl. : Quant qualitee de nom sont deux, lesquelz deux? la propre et la appellative... la appellative c'est celle qui signifie plusieurs choses pour une imposition de voix).
Empr. au lat. appellativus « id. » (calque du gr. ), gramm. IVe s. (CHARISIUS, I, 153, 1 ds TLL s.v., 272, 42 : nomina aut propria sunt aut appellativa... appellativa quae generaliter communiterque dicuntur, quaeque in duas species dividuntur, quarum altera significat res corporales, quae videri tangique possunt... altera incoporales... quae intellectu tantummodo percipiuntur, verum neque videri nec tangi possunt).
STAT. — Fréq. abs. littér. :1.
BBG. — BACH.-DEZ. 1882. — Gramm. t. 1 1789. — LAL. 1968. — MAR. Lex. 1933. — MAR. Lex. 1961 [1951]. — SPRINGH. 1962. — VACHEK 1960.

appellatif, ive [apelatif, iv; apɛllatif, iv] adj.
ÉTYM. XIVe; du lat. gramm. appellativus, de appellare « appeler », calque du grec prosêgorikos « dont on se sert pour nommer ».
Didactique.
1 Vx. || Nom appellatif : terme général qui convient à toute une espèce. || Arbre est un nom appellatif. Commun.N. m. || Un appellatif.
2 Mus. Sons qui semblent s'appeler réciproquement. || Sons appellatifs ou attractifs.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • appellatif — appellatif, ive (a pèl la tif, ti v ) adj. Terme de grammaire. Nom appellatif, nom qui convient à toute une espèce. Nom commun, qui a le même sens, est plus usité. HISTORIQUE    XVIe s. •   [Ce titre, Satire ménippée] S est fait commun et… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • appellatif — APPELLATIF. adj. (On prononce les deux L.) Terme de Grammaire. Il ne s emploie que dans cette phrase, Nom appellatif, qui se dit d Un nom qui convient à toute une espèce. Homme, arbre, sont des noms appellatifs …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • appellatif — Appellatif. adj. Les deux l se prononcent. Terme de Grammaire. Il ne se joint qu avec le nom appellatif. C est le nom de l espece opposé au nom propre qui est le nom de l individu. Homme, arbre, lion sont des noms appellatifs …   Dictionnaire de l'Académie française

  • APPELLATIF — adj. m. (On fait sentir les deux L.) T. de Gram. Il ne s emploie que dans cette locution, Nom appellatif, Nom qui convient à toute une espèce. Homme, arbre, sont des noms appellatifs. On dit plus ordinairement, Nom commun …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • APPELLATIF — adj. m. T. de Grammaire Il ne s’emploie que dans cette locution, Nom appellatif, Nom qui convient à toute une espèce. Homme, arbre sont des noms appellatifs. On dit plus ordinairement Nom commun …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • appellatif — См. appellativo …   Пятиязычный словарь лингвистических терминов

  • appellative — ● appellatif, appellative adjectif (latin appellativus) Se dit de la fonction grammaticale remplie par les appellatifs …   Encyclopédie Universelle

  • Luco — appellatif forestier en Armagnac …   Glossaire des noms topographiques en France

  • Toponymie normande — On appelle toponymie normande l étude de noms de lieux en Normandie ou dans les régions de Haute et de Basse Normandie. La forte présence d anthroponymes de Normands, ainsi que l emploi d appellatifs norrois et vieil anglais sur un substrat… …   Wikipédia en Français

  • fille — [ fij ] n. f. • v. 1050; lat. filia ♦ Enfant ou personne jeune du sexe féminin. I ♦ (Opposé à fils) 1 ♦ Personne de sexe féminin, considérée par rapport à son père et à sa mère ou à l un des deux seulement. La fille de M. Untel; sa fille. Avoir… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.